L'actualité des acteurs de l'économie du nautisme

 Voici les dernières news au sujet de la reconstruction que nous avons collecté auprès des médias spécialisés :

Article rédigé par ActuNautique Magazine le 13 Septembre 2017 : 

Pour Yves Lyon-Caen, président de la Fédération des Industries Nautiques : « Aujourd'hui s'ouvre le salon nautique de Cannes et nos pensées vont d'abord vers nos compatriotes d'outre-mer qui ont tout perdu lors du passage du cyclone Irma. L'urgence reste aujourd'hui et avant tout leur sécurité et les premiers secours. Demain, il faudra penser à reconstruire, y compris la filière nautique ».

La FIN a fait appel à la solidarité des gens de mer et déclaré que l'industrie nautique française s'engageait à contribuer à la reconstruction économique de l'île, alors que le président de la République Emmanuel Macron se rendait à Saint Martin.

Un conseil d'administration de la Fédération se tiendra jeudi prochain, dans le cadre du salon nautique de Cannes, afin d'organiser une mission d'évaluation de la situation, en vue de la saison touristique d'hiver.

La filiale de la FIN, Nautic Festival SA, organisera quant à elle des actions de solidarité au prochain Nautic de Paris, en décembre.

Voir l'article entier

Yves-Marie ROBIN de Ouest France écrivait le 11 septembre 2017 :

 

Six jours après le passage d'Irma à Saint-Martin, les loueurs de bateaux font un premier bilan de l'ouragan. Il est catastrophique, évidemment. Beaucoup de bateaux (environ 80 %) ont été emportés au large ou drossés sur la côte. « La situation touristique est foutue », déplore Dream yacht charter, leader mondial du voilier de location.

Loïc Bonnet dirige la société Dream yacht charter, à Paris. Ce leader mondial du voilier de location possède 950 grands catamarans de croisière (de 12 à 16 m de long) un peu partout dans le monde : Caraïbes ; océans Indien, Pacifique et Atlantique ; Méditerranée. Avant le passage du cyclone Irma mercredi dernier, l'entreprise disposait d'une vingtaine de bateaux à Saint-Martin.

« En quelques heures, la moitié de notre flotte a été détruite ou fortement endommagée, emportée au large ou drossée sur la côte. Nos locaux tiennent encore debout, mais nous avons, nous aussi, été victimes de pillages ces derniers jours. Des moteurs et des annexes ont ainsi été volés, pour de la revente ou de l'utilisation personnelle, affirme Loïc Bonnet. Pourtant, ce ne sont pas des biens de première nécessité. »

« C'est vraiment dramatique »

Grâce à l'étendue de sa flotte et à ses 47 bases dans le monde, Dream yacht charter devrait limiter sa perte de chiffre d'affaires. « C'est davantage du manque à gagner pour nous. Nous avons décidé de déplacer les clients prévus à Saint-Martin vers nos bases d'Antigua ou de Martinique, par exemple, qui n'ont pas été touchées par l'ouragan. »

» Pour découvrir l'évolution de l'ouragan Irma, suivez notre direct.

Loïc Bonnet limite donc la casse. Ce qui n'est pas le cas des « petits » loueurs de voiliers saint-martinois. « Notre principal concurrent, situé à la frontière avec le côté hollandais de l'île, a tout perdu. Sa base et sa flotte ont été rayées de la carte. Ce sont les opérateurs locaux qui sont le plus durement touchés. C'est vraiment dramatique. »

Au secours des sinistrés

Dramatique, le même qualificatif est employé par l'agence Filovent, spécialisée dans la location de voiliers à Tortola et à Saint-Martin. « Plusieurs partenaires locaux, avec lesquels nous travaillons, ont tout perdu et ne pourront certainement pas se relever de sitôt. Conséquence : toutes les locations de bateaux là-bas sont annulées pour l'instant. La saison touristique est foutue. Nous redirigeons donc les vacanciers vers la Martinique et la Guadeloupe. »

Démarche inédite : plusieurs affrètements de catamarans sont en cours depuis la Guadeloupe pour aller chercher des sinistrés à Saint-Martin. « Depuis quelques heures, nous recevons plusieurs demandes urgentes de ce type », indique l'agence Filovent.

 

Faites vous connaître ici

Vous êtes propriétaire d'un bateau qui a subit d'importants dégâts, pillé ? Vous souhaitez être aidé par notre organisation ? Alors parlons en ...bateau-echoue

Ecrivez nous à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Particuliers ou professionnels

Organisons la reconstruction du parc de bateaux détruits par IRMA !

 

Nous recherchons des bénévoles tout corps de métiers nautiques et du matériel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous souhaitez vendre votre bateau ou venez d'en acheter un ? Louez nos services à l'heure. Un pilote professionnel passera le temps qu'il faudra avec vous pour obtenir LE cliché qui va vendre !